Commentaire ALTERNATIVES SANTE N°34 – 2016

NEWSLETTER de ALTERNATIVE SANTE N°192

 Pourquoi « boire l’eau de la Fontaine Kangen 3 semaines tous les 3 mois » est juste une désinformation non basée sur des données validées. L’auteur est mal informé, il propage une information basée sur l’ignorance en générant une peur sur le produit à ses lecteurs.

 L’article écrit par son auteur (en noir) est commenté (en rouge) par un groupe de personnes conseillant cette eau au quotidien et s’appuyant sur plus de 40 années d’expérience de cette technologie.

 1)    La Fontaine Kangen n’a pas été inventée par le Dr Shinya.

2)    La Fontaine Kangen est basée sur une technologie capable de produire l’Hydrogène moléculaire dont les bienfaits sont retrouvés dans plus de 700 études scientifiques médicales.

3)    140 000 ventes de machines Kangen par an à travers le monde. Si c’était dangereux, cela se saurait !

 

 L’EAU KANGEN, PEU UTILE CONTRE L’ACIDOSE,  MAIS HAUTEMENT ANTIOXYDANTE ET HYDRATANTE   Lorsque les premières machines Kangen sont arrivées en France, il y a maintenant environ cinq ans, la presse officielle s’est déchaînée contre ce fabricant venu du Japon, qui prétendait produire un appareil capable de structurer l’eau d’une manière tout à fait nouvelle et proposait d’équiper chaque foyer d’une machine fiable, fournissant à la demande une eau ionisée alcaline de haute qualité. Présentée comme une eau de santé pouvant faire reculer les maladies les plus inquiétantes, l’eau Kangen avait tous les attributs pour provoquer l’indignation de la communauté scientifique en France. Vous vous en doutez, ça n’a pas raté !   « Escroquerie, pyramide de Ponzi, machine à fric… », on a tout entendu à propos de cette fontaine à eau inventée par le Dr Hiromi Shinya. Mais finalement, aucune étude officielle ne s’est attachée chez nous à mesurer précisément les bienfaits de cette eau « miraculeuse », et on n’en a retenu qu’une seule chose : une telle machine vendue par le système de vente directe (comme les Tupperwares) ne pouvait être qu’une fumisterie. Tâchons d’y voir plus clair.

La Fontaine n’a pas été inventée par le Dr Shinya mais par les précurseurs de l’entreprise ENAGIC au Japon. La technologie sur laquelle se base ENAGIC est connue depuis les années 1950. En 1965, le Ministère de la Santé japonais a homologué la Fontaine Kangen comme appareil médical et elle est utilisée à ce jour dans plus de 270 centres de santé au Japon. Elle a obtenu des certificats de qualité au Japon et aux USA.

Trois arguments sont mis en avant :

  • l’eau Kangen est la solution contre l’acidose;
  • elle retarde le vieillissement et sape les fondations des maladies;
  • elle permet une meilleure hydratation.

1 – L’eau alcaline est-elle un remède contre l’acidose ?    Il est désormais reconnu par tous les nutritionnistes, en accord avec les naturopathes, que notre santé dépend largement de notre équilibre acido-basique. Cela signifie que notre organisme fonctionne de façon optimale lorsque les substances acides et basiques qui entrent dans la composition des tissus et des liquides organiques sont en équilibre aboutissant à un pH urinaire neutre (environ 7).   Dans le monde moderne, c’est l’acidose qui prédomine. Elle est due à la consommation de café, d’alcool ou de tabac, à la sous-oxygénation, aux carences en vitamines, à la mauvaise élimination des acides par les reins et la peau, au stress, à l’anxiété, l’agressivité… Mais plus que toute autre cause, le facteur-clé de l’acidose est l’alimentation. Nous consommons beaucoup plus d’aliments acidifiants (sucres raffinés et lents, graisses, viande), que d’aliments basifiants (salades, crudités, légumes cuits…).  En réaction, notre corps s’efforce d’atténuer ces dégâts à l’aide d’un système tampon qui mobilise des minéraux basiques dans le sang et les tissus qui, eux, se déminéralisent – d’où tous les problèmes qui en découlent : inflammations, douleurs, affaiblissements musculaires, cartilagineux, osseux…   Peut-on inverser la tendance avec de l’eau au pH élevé ?   La consommation d’eau alcaline (à pH élevé) semble donc être la solution idéale pour lutter contre l’acidose, mais le fonctionnement de l’organisme est plus complexe que cela : le pH de notre organisme est celui de notre urine, et non de nos aliments. Arrêter de mettre du vinaigre sur vos tomates et moins consommer d’oranges et de pamplemousse ne vous permettra assurément pas de prévenir l’acidose. Le citron, par exemple, est acide en bouche, et pourtant basifiant pour le corps !    En réalité, l’organisme est parfaitement équipé pour rétablir seul son équilibre acido-basique, à condition qu’il ait une réserve suffisante de minéraux pour le faire. C’est pour cela qu’une alimentation saine et riche en minéraux est sans conteste le meilleur remède contre l’acidose. Et que l’eau alcaline (ph de 9,5) telle qu’elle sort de la fontaine Kangen n’est donc pas nécessairement la solution au problème de l’acidose.

 Depuis cette dernière décennie, la recherche scientifique a fait de grandes découvertes sur l’Hydrogène moléculaire ou Hydrogène actif. Plus de 700 analyses médicales expliquent les propriétés bénéfiques de ce type de molécule sur plus de 80 maladies. Tyler LeBaron est un imminent chercheur dans le domaine au Molecular Hydrogen Institute.

Or, l’électrolyse produite par la machine Kangen génère une eau hydrogénée riche en hydrogène moléculaire. Cette molécule H² entraine 3 propriétés : une meilleure hydratation car elle est la plus petite molécule existante, une alcalinisation et une antioxydation.

 Donc ce n’est pas une eau simplement alcaline qui sort de la machine mais une eau ionisée et concentrée en H². C’est l’Hydrogène moléculaire qui lutte contre l’acidité. Le pouvoir antioxydant de l’hydrogène est sans danger et permet de neutraliser les radicaux libres pour les transformer en eau (H²0). [voir les articles documentés de Michel Ghezail]  

Par ailleurs, boire une eau basique trop souvent contrarie à terme la digestion. Celle-ci se réalise dans un milieu très acide, qu’il ne faut pas trop contrarier, faute de voir se dérégler notre pancréas. Or s’il y a bien un organe auquel il faut faire attention, c’est celui-là.  Lorsque nous buvons de l’eau trop basique, nous exposons notre système digestif à un abaissement sensible de l’acidité, et ce sont alors les bactéries de putréfaction qui prennent le dessus sur celles de la fermentation. Or les bactéries les plus utiles qui peuplent notre estomac sont celles de la fermentation : bifidum, colibacilles. Ce sont elles qui réparent les muqueuses de l’intestin et qui produisent certaines vitamines essentielles au bon fonctionnement de notre corps : K et B, entre autres.

L’eau Kangen pH 8,5 à 9,5 ne se boit jamais pendant les repas pour éviter une production supplémentaire inutile d’acide stomacal. Que ce soit les Dr Carpentier ou Shinya, chacun ont conseillé de boire cette eau entre les repas et au plus tard 1/2h avant un repas.

 Une eau basique pourrait contrarier la digestion. Néanmoins, si l’eau Kangen est alcaline, elle n’a pas de propriétés alcalinisantes très fortes : elle ne peut pas contrarier la digestion. Egalement, elle n’a pas une action sur le pH. Son action est liée à la présence de l’Hydrogène moléculaire qui est anti-oxydant et donc par conséquence, lutte contre l’acidité.

Ainsi, contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, il faudrait plutôt boire une eau acide (pH 6,5/7) et éviter les eaux trop acides (pH<6), tout comme les eaux trop basiques (pH>7,5). Plus que l’eau, c’est la charge minérale des aliments qui permet à l’organisme de faire fonctionner son « tampon » et de rétablir le pH à sa valeur normale.

 Boire une eau acide contribuerait à surcharger un corps déjà largement trop acide par l’apport d’une nourriture malsaine, de pollutions variées, des boissons oxydantes et d’un mode de vie stressant générant de nombreuses productions acides. De nombreux professionnels de la Santé convergent sur la même conclusion : voir le lien suivant. (https://kangenh2.info/eau-kangen-docteurs-scientifiques-nutritionistes/)  

2 – L’eau Kangen est-elle une eau anti-vieillissement ? En quoi consiste exactement l’eau Kangen ? En une modification de la composition chimique de l’eau opérée par la station, réalisée par deux électrodes et un filtre. L’eau Kangen que vous buvez compte une plus grande charge en électrons et en hydrogène (H-). Cela entraîne deux effets : une désacidification et une désoxydation. C’est surtout en termes de désoxydation ou de charge électronique que l’eau Kangen est intéressante du point de vue de la santé. En effet, elle est extrêmement antioxydante.

La charge électronique de l’eau Tout corps chimique possède un potentiel électronique, qui se mesure selon une échelle, allant de 0 à 48 rH2. Un indice rH2 équivalent à 0 indique une oxydation nulle, et 48, une oxydation très élevée. L’oxydation est un déficit en électrons que l’on perçoit dans la rouille ou la chute des fleurs en automne. Elle existe aussi dans nos cellules et correspond à la déperdition chimique due au vieillissement.    Cela compte beaucoup dans les aliments que nous consommons, et donc dans l’eau que nous avalons régulièrement pour régénérer notre corps, puisqu’il y est l’élément le plus présent. Une eau qui présente un indice rH2 élevé est très oxydante et accélère la déperdition des électrons dans notre organisme, tandis qu’une eau d’un indice rH2 bas est réductrice, ou antioxydante, c’est-à-dire qu’elle compense fortement la déperdition électronique de nos cellules, soutenant notre système immunitaire.   Prenons maintenant l’eau courante des villes. Celle-ci, malgré l’épuration qu’elle subit, est polluée. On y rajoute du chlore pour en tuer les bactéries, sans quoi elle serait imbuvable, or la présence de chlore l’oxyde très fortement. A Montréal, on atteint un indice de rH2 de 40 ! Cette eau est nocive à terme pour le corps.

Au contraire de l’eau du robinet, l’eau Kangen est très réductrice. Son indice rH2 est extrêmement bas, de 5 jusqu’à zéro, ce qui en fait un antioxydant surpuissant ! A ce titre, c’est une véritable eau de jouvence. Une eau qui est bonne pour la peau, qui régénère vos cellules, qui est anti-âge et anti-cancer lorsqu’elle est bue dans des proportions raisonnables. C’est aussi une eau dans laquelle les bactéries et parasites dépérissent.  Seul inconvénient, son caractère très antioxydant met votre système immunitaire en veille, en prévenant les dysfonctionnements de votre corps. Or l’organisme est paresseux par nature, et si quelqu’un fait le travail à sa place, il prend de mauvaises habitudes et se démobilise. Dès lors, en s’habituant à cette dose énorme d’électrons, il désamorce ses propres défenses contre les radicaux libres oxydants. L’eau Kangen est donc une eau de santé exceptionnelle, oui, mais suivez notre conseil : faites-en des cures, en ne buvant qu’elle pendant trois semaines… tous les trois mois.

La recherche du Dr Shinya explique le contraire, justement. En buvant une bonne eau telle que l’eau Kangen, les cellules sont nettoyées en profondeur jusqu’à leur permettre de réactiver l’enzyme contenue dans les mitochondries (appelée l’enzyme de rajeunissement ou Newenzyme par le Dr Shinya). La cellule retrouve ainsi son potentiel naturel de désintoxication par un recyclage puis une réutilisation quotidienne des toxines entrant à nouveau dans la cellule[1]. Cette eau redonne une capacité vitale à l’organisme pour lutter par lui-même aux facteurs d’agressions externes et de transformations internes.

Or, arrêter cette boisson salvatrice n’arrête malheureusement pas le stress oxydant reçu au quotidien … Alors, pourquoi stopper une boisson qui nous fait du bien ?

Ce serait similaire à dire : mangez 5 fruits et légumes par jour pour être en bonne santé ; et derrière, demander aux gens de le faire 3 semaines tous les trois mois.

 Egalement, l’étude de chercheurs de l’Université du Texas a démontré les propriétés régénératrices de l’eau alcaline hyper-réduite et sa capacité à stimuler les défenses immunitaires.[2]

3 – L’eau Kangen permet-elle une meilleure hydratation ?   Sans aucun doute, ne serait-ce que parce que l’eau du robinet est une eau morte et polluée. On y trouve des œstrogènes, dus aux médicaments et aux pilules contraceptives, des métaux lourds, des résidus de pesticides, du chlore (nous l’avons vu), qui sont aussi nocifs que difficiles à extirper de l’organisme. Quant aux eaux en bouteille, elles sont tout aussi mortes et ne valent guère mieux que l’eau du robinet après avoir passé des semaines dans leur bouteille en PET. Autant dire que l’eau « classique » n’a qu’un pouvoir hydratant limité.  L’eau Kangen, filtrée et nettoyée, est donc de bien meilleure qualité. Par ailleurs, l’appareil Kangen fournit, comme tous les autres ionisateurs d’eau du marché, une eau plus « mouillante ». En effet, sans entrer dans les détails, les clusters (groupements de molécules) de l’eau du robinet se composent d’environ 10 à 13 molécules d’eau. Sous l’effet de l’ionisation, les clusters sont composés d’environ 5 molécules d’eau. Les clusters sont donc plus petits. Ils peuvent ainsi pénétrer la cellule plus facilement et donc hydrater en profondeur toutes les cellules de notre corps.

 Deux utilisations recommandées Assurément oui, mais pas exclusivement. Prenez-la comme un remède, et non comme un produit de grande consommation.    Deux utilisations sont, à notre sens, recommandées :

  • En cure de trois semaines tous les trois mois en ne buvant qu’elle.
  • En prise quotidienne, sans dépasser un demi-litre par jour (loin des repas pour ne pas perturber le travail de l’estomac).

 A chaque instant, il est possible de boire de l’eau pH 7 produit par la machine : cette eau ne contient aucune modification d’électrolyse. Lorsque vous vous sentez bien, vous pouvez simplement boire de l’eau pH 8,5.

A la suite de ses années de recherche, le Dr Shinya conseille de boire 8 verres d’eau Kangen par jour pour un adulte[3]. C’est ainsi qu’il a pu soigner des milliers de patients atteints de pathologies cœliaques diverses et variées.

De plus, des milliers de personnes boivent l’eau Kangen mondialement et ce depuis 40 ans sans qu’il y ait eu de problèmes.

 Je sais que cette conclusion sera critiquée par les fans de Kangen comme par ses détracteurs, mais il me semble que c’est le meilleur conseil que nous puissions vous donner.

Une dernière chose : le prix Comparée à l’eau du robinet, évidemment, il n’y a pas de doute, l’eau Kangen revient beaucoup plus chère. Si on la compare avec le coût des eaux en bouteilles, la balance lui est également défavorable. Mais ce serait comme comparer une serviette de table à une serpillère ! 

 En opposition, une étude comparative simple des coûts de revient de l’eau minérale et de l’eau Kangen montre qu’il est beaucoup moins cher d’investir dans Kangen que d’acheter des eaux minérales. Le ratio est de 3 à 4 fois plus cher de boire des eaux minérales, sans compter les avantages qu’apporte en plus l’utilisation de la machine Kangen (une eau non oxydante, la quasi suppression de produits ménagers, l’utilisation de l’eau Kangen pour la cuisine, l’eau de beauté pour l’entretien de la peau …).

Un osmoseur simple, couplé avec des charges reminéralisantes, peut être une solution moins onéreuse (avec la contrainte de son entretien). Les systèmes d’eau sophistiqués (avec Vortex) sont sans doute ce qu’il y a de mieux pour la vitalité de l’eau et sa qualité, mais ils sont tout aussi onéreux que l’eau Kangen et n’ont pas son action antioxydante. 

L’avis de l’OMS sur les matériaux à osmose inversée est exposé dans un consensus d’experts [4].

 1)   Les dispositifs d’osmose inverse et de distillation installés aux points d’utilisation enlèvent de l’eau la quasi-totalité de ses substances minérales, mais ils en éliminent aussi tous les éléments nutritifs. Cette eau ne contient plus aucune substance minérale de sorte que ceux qui en boivent risquent une diminution de leur apport de substances minérales.

2)   Aucun des moyens couramment utilisés de re-minéralisation pourraient être considérés comme optimal, puisque l’eau ne contient pas tous ses composants bénéfiques.

 Wikipédia notifie la dangerosité de « certains de ces systèmes qui représentent un danger de pollution microbiologique de l’eau consommée, surtout si la maintenance n’en est pas correctement effectuée ».   Pour acquérir la dernière machine Kangen, il vous faudra débourser environ 4 000 euros (la moins chère vaut environ 1 500 euros). C’est un investissement, mais c’est à vous de faire votre choix.

Gary Laski
En disant aux lecteurs de la revue : attention, buvez cette eau 3 semaines tous les 3 mois, son auteur créé une peur. Pourquoi développer une peur ? Est-ce pour cacher un danger ? D’où tient-il ses sources ? Personne n’a jamais dit cela dans le monde depuis 1965, lorsque la Fontaine Kangen fut homologuée par le Ministère de la Santé au Japon.

En étant suivi par un Distributeur Kangen sérieux, vous n’aurez aucun risque à boire l’eau Kangen à vie.

Christine LANNES, en collaboration avec Michel Ghezail

Juillet 2016

[1] « L’enzyme de rajeunissement » du Dr Hiromi Shinya. Edition Guy Trédaniel, 2013.

[2] « Le miracle du pH alcalin » du Dr YOUNG O. Robert. Page 161. Macro Editions 2015.

[3] « Le régime Shinya » du Dr Hiromi Shinya. Edition Guy Trédaniel, 2013.

[4] « Protection de l’environnement humain ». L’Organisation mondiale de la Santé Genève 2008. Derived from Calcium and Magnesium in Drinking-water: Beneficial Impacts on Health. ISBN 978 92 4 156355 0 NLM classification: QV 276.

 

Publicités

TEL 06 31 56 18 19

%d blogueurs aiment cette page :